SCOOT-MANIA Site Officiel BMW C600 et Gilera GP800/SRV
Bienvenue sur le forum SCOOT-MANIA, le forum référence des BMW C600 SPORT et Gilera Gp800

Le Forum c'est 11000 inscrits, 19500 sujets, 450 000 messages et 30 partenaires.

Le groupe Piaggio/Gilera GP800 nous a fait confiance avec un partenariat officiel mais aussi le groupe BMW Motorrad pour le C600 Sport


Si vous avez perdu votre accès au forum, allez en bas de la page et cliquez sur l'onglet "CONTACT"

BMW1200RT, la voyageuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BMW1200RT, la voyageuse

Message par Olivier78 le Sam 30 Aoû - 22:50

Elle est incontestablement la grande vedette de ce salon de Bologne
2004. En reprenant à son compte l'architecture du trail R 1200 GS
adaptée cette fois à une vocation routière, la R 1200 RT renforce très
sensiblement ses ambitions. Il est toujours question de touring certes,
mais avec 110 ch. en version libre et 20 kg de moins, une géométrie
acérée, un cadre plus rigide, une suspension à réglage électronique ou
un freinage intégral partiel, cette vocation-là risque fort d'affoler
aussi le chrono, les radars et une nouvelle fois, le porte-monnaie..

Principales caractéristiques de la BMW R 1200 RT :


- Poids en ordre de marche (sans valises) 259 kg (R 1150 RT : 279 kg), poids à sec (sans valises) 229 kg
- Moteur bicylindre à plat, 1200 cm³, refroidi par air et équipé d'un arbre d'équilibrage
- Puissance accrue : 74 kW (100 ch. pour la France, 110 ch. pour les
autres pays, R 1150 RT : 95 ch.) pour un couple maxi. de 11,5 daN.m
- Gestion électronique du moteur de type BMS-K avec double allumage et régulateur anticliquetis
- Pot catalytique trifonctionnel réglé par deux sondes lambda
- Boîte de vitesses à six rapports à denture hélicoïdale
- Réseau de bord type bus CAN
- Cadre treillis tubulaire allégé et rigidifié
- Suspension arrière Paralever de construction légère avec transmission
par arbre à cardan allégé, combiné ressort/amortisseur réglable du type
WAD
- option réglage de suspension électronique ESA (comme sur la K 1200 S)
- Susupension avant Telelever
- Nouvelles jantes coulées
- Freins EVO avec Integral ABS de série dans la version partiellement intégrale (sport)
- Nouvelle carrosserie
- Bulle à réglage électrique
- Réservoir en matière synthétique de 27 litres
- Selle réglable en deux parties, hauteurs d'assise entre 780 et 840 mm
- Nouvelles valises rigides (de 32 litres chacune) fournies de série,
avec système de fermeture précise à quatre points et couvercle peint
dans la couleur de la carrosserie
- Rails de réservoir permettant la fixation aisée d'accessoires




On le devinait déjà sur les premières photos publiées en exclu sur M-S,
la nouvelle R 1200 RT tranche sensiblement avec sa devancière, et
bénéficie directement de la technologie mais aussi du "repositionnement
dynamique" opéré sur le trail R 1200 GS début 2004. Plus légère, plus
rigide, plus puissante, bref, plus nerveuse et dans le même temps
complètement redessinée et soignée en ergonomie, la figure de proue des
routières européennes élargit encore sa clientèle potentielle tout en
empiétant davantage sur les terres des Yamaha FJR et Honda Pan
European. Cette moto optimise en effet nettement son potentiel
"sportif". On en veut aussi pour preuve sa géométrie refermée, ou
encore l'abandon du freinage intégral sur les deux commandes au profit
de la version partielle (la pédale commande seulement le frein
arrière). C'est donc avec plaisir que l'on devine l'intérêt qu'a porté
le constructeur aux demandes des clients, mises en avant entre autres
dans notre fameux maxitest de la R 1150 RT. Car outre le freinage, BMW
semble avoir sensiblement optimisé les performances de sa moto, non
seulement pour rivaliser avec les multicylindres, mais aussi pour
faciliter et optimiser sa conduite en duo/chargé. Dans le même temps,
le constructeur a complètement changé le style de sa machine. Fini les
belles lignes douces et l'habillage lisse, la R 1200 RT inaugure une
esthétique plus tranchée, et un habillage complexe, au service promis
de l'ergonomie. Le poste de pilotage a été entièrement remodelé tout
comme l'équipement dans son ensemble, la protection du carénage serait
quasi parfaite. On note aussi l'arrivée d'un ordinateur de bord
(optionnel) mais surtout, du réglage électronique des suspensions en
roulant étrenné sur la K 1200 S ! C'est dit, BMW continue son offensive
sur les deux fronts : la technologie et les parts de marché. Cette
première poussée 2005 débutera dés le 15 janvier en concessions avec
cette R 1200 RT. Mais d'ici là, vous aurez déjà lu notre premier essai
"longue distance" de la bête. Restez connectés.


Le moteur


Directement repris de la dernière GS, le flat twin de 1170 cm3
délivrera 100 ch. pour la France et 110 ch. pour les autres pays. Il se
distingue ici par un système d'admission revu, le nouveau silencieux
ainsi que les arbres à cames légèrement évolués. Le rapport
volumétrique géométrique est porté à 12,0/1 à l'aide de pistons plus
longs. Il utilise bien sûr la gestion électronique du type BMS-K (pour
BMW Motor-Steuerung) doté d'un régulateur automatique de ralenti et de
l'enrichissement du mélange au démarrage à froid. Son régulateur
anticliquetis lui permet de tolérer des carburants d'un indice jusqu'à
RON 95 (rendement optimal à RON 98) sans risque pour le moteur.
Associée au rapport volumétrique élevé et au double allumage,
l'adaptation précise du mélange pour chaque cylindre réduirait, selon
le constructeur, la consommation de la R 1200 RT par rapport à celle de
la R 1150 RT (4,8 l./100 km à 120 km/h contre 5,5 l./100 km pour la
1150). Souhaitons que le "trou" dans la zone des 5 000 tr/min visible
ci-dessous sur la courbe de couple ne se montrera pas trop sensible à
la conduite.




De son côté, la boîte de vitesses, qui se montrait déjà optimale sur
la GS, aurait encore été peaufinée. Et cette fois, la démultiplication
du sixième rapport a été raccourcie pour favoriser les reprises - c'est
une des demandes qui revient souvent dans le maxitest M-S sur la R 1150
RT, notamment pour les roulages en duo/chargé - et une conduite plus
sportive.







La partie cycle



Là encore, le nouveau cadre de la RT reprend le dessin de son
homologue GS. Il revient notamment aux bonnes vieilles solutions pour
maintenir l'axe de bras oscillant, désormais solidaire d'une structure
latérale tubulaire et non plus seulement du bloc moteur. C'est dommage
car comme sur la GS, le cadre de la RT marque presque une régression
par rapport à l'idée de base, celle du "vrai" moteur porteur sur lequel
venait s'ancrer seulement le module de direction. Il semble donc que
cette solution ne présente pas encore tous les gages de rigidité, d'où
l'appoint de ce cadre plus classique, mais peut-être sur une future
version ? Pour l'heure, le module de direction est calqué sur celui de
la GS, réalisé en tubes d'acier plus rigides que l'ancienne pièce en
alu moulé et la boucle arrière utilise la même technique. Chacun de ces
modules vient se visser sur le moteur, qui conserve une bonne part de
son rôle porteur, alors que l'ensemble possède une bonne longueur
d'avance "conceptuelle" sur tout ce qui se fait actuellement.




Les trains roulants reprennent aussi les grandes lignes de la
technologie maison. Le bras longitudinal de la GS prend place sur la
RT, optimisant la géométrie de la direction, désormais plus refermée
(109 mm/26°6 contre 122 mm/27°1 sur la 1150), confirmant la recherche
d'un comportement plus nerveux. A l'arrière, l'ensemble monobras
oscillant/transmission a été repris de la GS (plus rigide et léger que
sur la 1150) et simplement adapté à la monte d'un pneu plus large
(180). Outre le couple conique graissé à vie, la RT utilise un
mono-amortisseur à gaz dont la réponse se durcit avec l'enfoncement de
la suspension (système WAD). Et surtout, cette moto sera proposée à son
tour avec l'option ESA, soit le réglage électronique du ressort et de
l'hydraulique des combinés via une commande au guidon ! BMW apporte là
encore une réponse décisive (sur le papier pour l'instant) aux
problèmes soulevés par les roulages en duo/chargé... Et ce que nous
avons pu déjà vérifier sur l'essai de la K 1200 S dotée de ce système
promet ici un agrément hors norme !

La R 1200 RT accueille pour l'occasion de nouvelles jantes en alu.
Et afin de tenir compte d'un souhait souvent exprimé par les clients
(et journalistes !), elle sera proposée uniquement avec l'ABS en
version partiellement intégrale, privilégiant une conduite plus
sportive et doit-on encore le dire... plus naturelle ! Il aura donc
fallu 4 années au constructeur pour revenir enfin (mais un peu...) sur
sa politique du "tout assisté", ce dont nous ne nous plaindrons pas.
Afin de réduire les masses non suspendues et surtout de permettre un
dosage plus fin, le diamètre du disque arrière a été réduit à 265
millimètres (contre 276 mm sur la devancière). Les durites gainées
d'acier ainsi que les étriers de frein plus rigides que sur le modèle
précédent présenteraient un léger avantage de poids mais surtout "un
point dur mieux défini et encore plus stable", autrement dit, un
meilleur feeling.






L'électronique



Comme sur la GS, la RT reprend la technologie du bus CAN, déjà très
répandue en automobile. Tous les boîtiers et l'électronique centrale de
la partie cycle (ZFE) forment ainsi un réseau permanent d'échange de
données. Outre l'avantage d'un faisceau principal simplifié, ce système
permet d'établir des diagnostics complets. En outre, il se passe des
fusibles conventionnels : en cas de dysfonctionnement, l'électronique
déconnecte la fonction concernée. Au redémarrage, elle vérifie si le
défaut persiste. Ce réseau fournit également toutes les données
affichées sur "l'écran plat d'information", comme on appelle le visuel
d'affichage dans le cockpit. Une prise spéciale facilité l'intégration
d'accessoires électroniques au réseau de bord. L'alternateur allégé
débitant 720 watts à 60 ampères assure l'alimentation en énergie. La
batterie exempte d'entretien présente une capacité de 19 ampères/heure.
En outre, la R 1200 RT est dotée en série d'un anti-démarrage
électronique au moyen d'une clé codée.


L'équipement



La planche de bord comprend deux instruments ronds analogiques
classiques - le compteur de vitesse et le compte-tours - ainsi qu'un
écran plat d'information logé au milieu. Il renseigne sur la
température de l'huile, la réserve de carburant, l'autonomie restante,
l'heure et le rapport de boîte engagé. Un ordinateur de bord avec
témoin d'huile, dont les informations peuvent aussi être affichées sur
l'écran plat d'information, est proposé en option. Les témoins DEL
concernant les autres fonctions du véhicule se trouvent au-dessus de
cet écran. Piloté par une cellule photosensible, l'éclairage des
instruments s'adapte automatiquement à la luminosité ambiante.




Parfois critiqué sur la R 1150 RT, le fameux phare en tandem laisse
la place au principe de la surface complexe. Deux optiques H7 servent
de feux de croisement, une ampoule centrale assurant la fonction de feu
de route. A l'arrêt, l'azimut des phares peut être réglé grâce à un
levier rabattable. Le guidon et les commodos restent très similaires à
leurs prédécesseurs.

La bulle a gagné en hauteur et en largeur ; elle comporte toujours
un réglage électrique mais sur une hauteur de 140 mm et offre, selon le
constructeur, une protection optimale contre le vent et les
intempéries, à tous les gabarits, tout en réduisant le niveau sonore.
Il restera à confirmer en roulage. Les parties supérieures de la
carrosserie, le cache du réservoir et les flancs sont proposés en trois
coloris de base : gris, graphite et rouge. En outre, on peut choisir la
couleur du carénage moteur (ardoise ou blanc alu) et de la selle (gris
ou granit) indépendamment du coloris de base pour personnaliser sa
moto.




La selle de la R 1200 RT est en deux parties, celle réservée au
pilote pouvant être réglée manuellement sur deux hauteurs, 820 ou 840
millimètres. Une selle basse est disponible sur demande, culminant à
780 ou 800 mm en fonction du réglage. "L'arcade entrejambe" a été
étudiée de façon à poser facilement les pieds au sol et et manoeuvrer
plus facilement la moto.

Une béquille centrale et une béquille latérale également revue avec
coupure d'alimentation de sécurité assurent à la moto un bon équilibre
sur toutes sortes de sols.

En équipement standard, la R 1200 RT est fournie avec des valises
rigides de conception nouvelle. Leurs supports sont intégrés presque
entièrement dans la carrosserie. Un système de fermeture à quatre
points garantit l'ajustage précis du couvercle ainsi que son
étanchéité. Chaque valise a une capacité de 32 litres. En outre, il est
possible d'installer l'un des deux top cases (de 49 ou de 28 litres au
choix) disponibles dans la gamme des accessoires. Des rails solidaires
de la partie supérieure du réservoir permettent aussi de fixer une
sacoche spécialement conçue pour cette moto.




Coloris gris, graphite, rouge


Les options : (à commander avec la moto)
- Selle de pilote basse
- Selle chauffante
- Poignées chauffantes
- Prise de courant supplémentaire
- Préparation radio
- Radio avec lecteur de CD
- Ordinateur de bord avec témoin d'huile
- Régulateur de vitesse
- DWA (système d'alarme antivol)
- ESA (Electronic Suspension Adjustment - tarage électronique de la suspension)

- Clignotants sous verre blanc
- Système d'échappement chromé
- Selle en gris ou noir
-
Carénage moteur couleur ardoise foncée métallisée mate ou blanc
aluminium métallisé mat
- Ordinateur de bord : température extérieure, avertisseur de verglas,
consommation moyenne, vitesse moyenne et un témoin d'huile
- Système d'alarme antivol

Les accessoires : (à faire monter dans le réseau)
- Grand top case (49 litres)
- Petit top case (13 litres)
- Dosseret petit top case
- Sac intérieur grand top case
- Sac intérieur petit top case
- Sacs intérieurs pour valises
- Sacoche de réservoir
- Protection de cache-culbuteurs
- Protection antichoc pour les valises
- Insert pour compartiment radio
- Deuxième et troisième prise de courant
- Radio avec lecteur de CD
- Système de navigation BMW Motorrad Navigator II
- Câble et support pour le BMW Motorrad Navigator II
- Trousse à outils




__________
Cliquez pour connaître nos
avatar
Olivier78
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21081
Age : 41
Localisation : à côté de chez Pitoux
Machine : de retour au scoot à essence, pfffff la loose j'avais pas prévu de payer l'essence si chère .....................

http://www.scoot-mania.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: BMW1200RT, la voyageuse

Message par batman13 le Dim 31 Aoû - 0:39

Cela va bientot faire 2 ans que le choix de la remplacante de ma RSV 1000 represente pour moi un serieux point d'interrogation....plusieurs modeles ont succiter mon interet....KTM 990 superduke,KTM 950/990 SuperMoto,Bmw 1200GS, Bmw1200 RT et enfin le dit Tmax 2008.....Le choix de la raison et de la sagesse m'ont eloigné des bestiales autrichiennes.....la raison budgetaire m'ont ecarté des bavaroises......reste le petit t max 2008....que je prendrais maintenant en 2009......


Mais bref, j'adore cette 1200 RT......certainement la bécane de route la plus aboutie de nos jours respect respect

NB: un antipatinage est dispo depuis pas mal de temps maintenant et son efficacité est surprenante selon les dires des BMistes.pur et dur...
avatar
batman13
Néo Maniac
Néo Maniac

Nombre de messages : 51
Age : 41
Localisation : Far West Provençal
Machine : aprilia rsv 1000

Revenir en haut Aller en bas

Re: BMW1200RT, la voyageuse

Message par mrictdi le Dim 31 Aoû - 3:11

Exact pour l'antipatinage comme sur la nouvelle GS (08) que j'avais essayé....hyper efficace et impressionnant quand ça se déclenche...
Le plus sympa sur ces bécanes, c'est le système duolever et paralever qui est réellement magique sur route
avatar
mrictdi
Maniac+++
Maniac+++

Nombre de messages : 15055
Age : 37
Localisation : Neuilly en Seine Saint Denis 93340
Machine : KTM 990 SMT

http://ktmmania.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: BMW1200RT, la voyageuse

Message par steve le Dim 31 Aoû - 6:11

Ouai.....

Pour en avoir eu une neuve de 1200RT full options avec ASC,radio...etc...

Il est clair que c'est une routière très efficace mais en usage quotidien j'ai pas trop aimé:centre de gravité haut perché,boite dure et claquante,petits soucis électroniques et moteur sans vie avec un bruit horrible de 2cv qui s'énerve bad

En plus je la trouve moche et les motards en BM sont une race infecte


Bref gardé 6 mois et content de l'avoir vendue...
avatar
steve
@Maniac
@Maniac

Nombre de messages : 2847
Age : 55
Localisation : Gagny
Machine : DN01

Revenir en haut Aller en bas

Re: BMW1200RT, la voyageuse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum