SCOOT-MANIA Site Officiel BMW C600 et Gilera GP800/SRV
Bienvenue sur le forum SCOOT-MANIA, le forum référence des BMW C600 SPORT et Gilera Gp800

Le Forum c'est 11000 inscrits, 19500 sujets, 450 000 messages et 30 partenaires.

Le groupe Piaggio/Gilera GP800 nous a fait confiance avec un partenariat officiel mais aussi le groupe BMW Motorrad pour le C600 Sport


Si vous avez perdu votre accès au forum, allez en bas de la page et cliquez sur l'onglet "CONTACT"

Essais 500 Fuoco

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Essais 500 Fuoco

Message par Olivier78 le Jeu 1 Nov - 10:15

Avec le Fuoco 500, Gilera, la marque " sportive " du groupe Piaggio, dope la motorisation et l’esthétique du MP3 sans toucher à son architecture. On retrouve ici la roue arrière de 14 pouces, le train avant à deux roues, le système de freinage à trois disques, le cadre renforcé, l’instrumentation de bord, le système de verrouillage de l’inclinaison... et le frein à main du MP3 400 ! La différence tient avant tout dans l’apparence, l’ergonomie et les aspects pratiques. Le kit plancher aluminium augmente l’adhérence des semelles, la selle adopte un design plus confortable. Et surtout, l’essentiel : le Fuoco s’encanaille en adoptant un look nettement pus agressif, grâce à l’ablation des caches du guidon et à l’arrivée d’un couvre pontet siglé Gilera de toute beauté.



Un air de quad... à 3 roues



En fonction de l’élément qui capte votre attention, le look du Fuoco se montre tour à tour surprenant, plaisant et agressif. Ainsi la platine arrière choque par son aspect massif et tubulaire, avant de s’avérer particulièrement bien conçue. Au chapitre des autres améliorations, le coffre est plus facile d’accès que sur un MP3 : la selle raccourcie se manipule plus facilement, et seul le passager pourrait regretter l’absence de dosseret en série.
Elément essentiel du Fuoco, l’imposante face avant est en fait très compacte. Les tubulures du bouclier avant et ses grilles protègent le radiateur du moteur. Elles apportent au passage une touche "Quad" prononcée. L’analogie avec le tout terrain ne s’arrête pas là, le bloc optique composé de deux rangées de deux feux superposées et d’une veilleuse centrale est également équipé d’une protection aux chocs. Voici le Fuoco paré à toute éventualité.
Question gabarit, ne vous laissez pas impressionner par les proportions ou la hauteur apparentes de l’engin. La selle du Fuoco ne culmine qu’à 790 mm, et rend le sol accessible aux plus de 1,65 m. De plus, le système Roll Lock seconde les petites jambes pour les arrêts en douceur. L’inertie du train avant et sa douceur à l’inclinaison permettent en outre de ne poser qu’un pied en toute simplicité. Heureusement, car avec 238 kilos à sec (environ 258 kg en ordre de marche), le Fuoco joue dans la catégorie poids lourds du scooter.


Une sonorité rauque



Le Fuoco n’est pas pour autant un flambeur ni même un flamby : son efficacité est redoutable. Si la motorisation de 400 cm3 apportait un supplément de vitesse, le passage à 500 cm3 gomme toute latence dans les réactions du moteur à l’accélération. Le couple immédiatement disponible permet d’enrouler tranquillement dans la circulation urbaine, et de s’extraire d’un rien d’une situation délicate ou d’une courbe. On remarque au passage un moteur vibrant et très expressif en agglomération, qui ne rate pas une occasion de ronfler. Le son sourd de la prise d’air lui apporte une voix rauque, un peu étouffée par un silencieux catalysé. Ceux qui connaissent les Ducati ne seront pas dépaysés. La comparaison s’arrête là cependant, le monocylindre refroidi par eau fonctionne bas dans les tours, et montre sa force aux alentours de 5 500 tr/min. Il convient du coup de se méfier lorsque l’adhérence devient précaire : la roue arrière a vite fait de patiner à l’accélération, voir de partir à la dérive sur l’angle. Les revêtements détrempés des petites routes pyrénéennes, non loin de Saint Jean de Luz, ont d’ailleurs été le théâtre de nombre de figures improvisées, mais toujours contrôlées. Sur le front de mer, en revanche, le moteur souple, particulièrement linéaire et secondé par une transmission exempte de reproche, faisait merveille en rythme balade. Il faut donc aller chercher la faute pour trouver les limites de la motricité, ou croiser un passage clouté rendu glissant par la pluie. Quoi qu’il arrive, le train avant est ses deux roues veillent au grain et à la grimpette, et l’équilibre est conservé très longtemps.


Beaucoup plus de sensations que sur le MP3



Seule la garde au sol vient encore freiner les élans sportifs. Car si le Fuoco dispose d’une motorisation performante et d’une adhérence renforcée, la prise d’angle grandement facilitée est encore limitée. Ainsi, le tampon de protection du carter de transmission frotte "rapidement" (45° d’angle tout de même...), suivi de près par la béquille centrale. Il faut dire que la confiance imposée par la conduite d’un trois roues vient à bout de nombre de limitations inhérentes à la pratique du deux roues. Si l’on fait abstraction de toute référence, même un revêtement largement humide permet de rouler fort. On devine le gros point fort du Fuoco : il offre beaucoup plus de sensations que son homologue MP3. Sa motorisation permet de prendre plus vivement et plus rapidement de la vitesse, tout en donnant la sensation d’alléger le trois roues et sa direction "lourde" hors agglomération. Les phase rapides et les petits enchaînements de virage peuvent alors se négocier de manière plus naturelle et plus simple, en oubliant la tendance sous vireuse du MP3. Le passage à 500 cm3 augmente la vitesse de pointe de 10 km/h, pour la porter à 150 km/h environ. De quoi s’engager sereinement sur l’autoroute, et conserver une bonne marge de manoeuvre pour les dépassements.


Une bulle ? Non, un sautevent



Sur route rapide, le Gilera conserve une excellente stabilité en ligne droite. Il se montre au passage très peu sensible au vent latéral, et dispense un freinage optimal quelles que soient les conditions. Seule remarque : le Fuoco se redresse sans violence lors de la prise du levier de frein avant sur l’angle. L’effet peut facilement être compensé, mais il peut surprendre. A noter aussi que la pneumatique d’origine Pirelli permet de conserver un bon retour d’informations en cas de glisse involontaire et son comportement est à la hauteur. L’adhérence revient progressivement, laissant le temps de réagir. Sur route sèche, R.A.S.
Le seul reproche que nous pourrions formuler à l’égard des aptitudes routières du Fuoco concerne la bulle, qui tient plus du saut de vent que de la protection. Largement insuffisante passé les 110 km/h, elle fait mauvais ménage avec une position de conduite droite et l’impossibilité d’allonger les jambes ou de se reculer contre le dosseret conducteur. Certes une bulle haute est disponible en option, mais elle gâche alors un peu du plaisir et entraîne une dépense supplémentaire. Au moins, aucune concession n’a été faite sur le look, ni sur le confort, tout simplement le meilleur des 4 trois roues Piaggio.


Le meilleur des scooters à trois roues



Si vous parvenez à vous habituer à l’esthétique particulière et agressive du Fuoco, si vous lui pardonnez une finition "artisanale" et enfin si votre budget vous le permet, le Fuoco est une excellent choix. Ses 40 ch. pour 500 cm3 lui interdisent certes d’être adopté par un jeune permis, mais sa conduite apporte un agrément supérieur, et réduit la sensation de poids et d’inertie propre au concept des trois roues de Piaggio. Il faudra composer avec les quelques vibrations mécaniques qui renouent avec les sensations "deux roues", mais le Fuoco apporte un supplément d’âme à un "outil" particulièrement efficace par ailleurs. Choisir entre un MP3 400 et un Fuoco 500, c’est choisir respectivement entre un coffre et un moteur, entre une douceur rassurante et une vigueur enthousiasmante. Quoi qu’il arrive, son conducteur aura l’assurance de disposer d’une polyvalence extrême. Le Fuoco est conçu pour rouler l’esprit serein les mauvais jours, sans oublier le petit grain de sport qui sommeille en chacun de nous. Attention toutefois aux excès de confiance, la sanction reste possible, surtout si l’on décide d’exploiter au maximum une partie cycle dont les limites semblent bien au delà de ce que l’on retrouve sur un deux roues "standard" en cas de conditions difficiles.

Les plus


  • caractère moteur
  • performances
  • polyvalence
  • aspects pratiques
Les moins



  • protection du buste
  • prise d’angle "limitée"
  • détails de finition

Gilera 500 Fuoco : A retenir



Le-Fuoco 500 adopte un bloc moteur Master 500 (Multivalve Advanced Super Torque Engine), 4 temps et 4 soupapes. Doté de l’injection électronique, d’un refroidissement liquide, et d’un convertisseur catalytique à trois voies, il est homologué Euro3. Le Roll Lock (système de verrouillage de l’inclinaison) est conservé. Il se manipule au pouce droit, comme un clignotant. Il n’est possible de l’enclencher qu’en dessous de 15 km/h et de 2 000 tr/min environ. Un témoin lumineux s’affiche sur le tableau de bord pour prévenir de son accessibilité. Enclenché, 1 bip sonore retentit. Il se désactive soit à la main (2 bips sonores) , soit en accélérant et en dépassant les 2 000 tr/min. Une sécurité est insérée dans la selle conducteur, qui interdit de démarrer si personne n’est assis devant. Le Roll Lock est utile pour le stationnement et les manoeuvres à l’arrêt. Les deux roues bloquées, le Fuoco (comme le MP3) se manipule sans soucis, reste juste à pousser les quelques 245 kilos...


Ergonomie



Le Fuoco conserve les pneumatique Pirelli GTS spécifiques du MP3. La roue arrière de 14 pouces est pourvue d’un pneu à flancs hauts de 140/70, et l’empattement mesure 1 550 mm.
La selle du Fuoco a fait l’objet des meilleures attentions. Son revêtement bi-matière est lisse et agréable, tandis que l’assise large et moelleuse apporte un confort étonnant pour un modèle au look sportif. Le passager est assis en surplomb du conducteur, mais son assise à la fois courte et inclinée vers l’avant n’est pas des plus agréable. Au moins, elle se montre confortable, et les repose-pieds rehaussés par les caches plastiques incluant la platine chromée sont accessibles. Les poignées tubulaires sont faciles à saisir et correctement placées.
Le freinage est siglé Brembo. Chaque roue est dotée d’un disque de diamètre 240 mm. Le dispositif permet de réduire les distances de freinage, ce que nous avons pu vérifier, y compris sur route mouillée. Freiner "à plat" et avec deux roues à l’avant augmente la puissance de freinage, quels que soient l’angle et les conditions. Le frein arrière est puissant, et peut bloquer la roue.
L’une des particularités du Fuoco réside dans son guidon apparent. Large et de bonne section, il est orné d’un couvre pontet de toute beauté qui contribue à l’esprit sportif et cross ressenti à bord. Les leviers ne sont pas réglables en écartement, mais leur forme et leur longueur conviennent à tout type de mains. Les commodos sont identiques à ceux du MP3, on retrouve donc à droite le commutateur du Roll Lock, le bouton mode de navigation entre les fonctions de l’affichage numérique de la console de bord, le démarreur et le coupe circuit. Le commodo gauche est aux standards, seul l’appel de phare se fait au moyen du bouton de passage en plein phares. L’amortissement avant n’est pas réglable. A l’arrière, les deux amortisseurs sont réglables en pré charge..


Equipement



Sportif, peut être, mais pratique, le Fuoco intègre une centrale très facile à déplier et le Roll Lock permet de stationner quelle que soit l’inclinaison du terrain. L’enclenchement du frein à main est automatique si la direction est verrouillée, mais le levier reste accessible dans le tablier.
L’instrumentation de bord, intégralement héritée du MP3, est complète et facile à manipuler. Les informations essentielles sont affichées. Elle regroupe tous les indicateurs habituels et ajoute un témoin d’enclenchement du Roll Lock, un témoin de détecteur de présence sur la selle et un témoin de frein de parking. Le compteur à aiguille, plutôt fiable, rend 10 km/h environ à la vitesse réelle. L’affichage digital propose un odomètre, un trip journalier, les messages de service et la température extérieure. Une alerte du risque de gel est intégrée, elle se déclenche lorsque la température extérieure atteint les 3° et moins. Enfin, le compte-tours et la jauge à essence sont à aiguille et regroupés dans un cadran.
La selle s’ouvre au moyen de la télécommande intégrée à la clef de contact, contact éteint uniquement. Le coffre est succinct, il peut accueillir un petit casque et plus facilement un jet. Facile à manipuler, le coffre est secondé par une platine porte-paquet intégrée à la coque arrière. Situé derrière la selle passager, cet espace est entouré par des barres en acier tubulaire retenant ce qui peut être posé "à l’intérieur". Très pratique, immédiatement accessible et sans les limitations imposées par le hayon arrière cloisonné du MP3, cette platine nous a convaincus, à l’usage, de sa pertinence et de son efficacité.



Fiche technique


Moteur : 492,7 cm3, 4 temps, monocylindre refroidi par eau, démarreur électrique, transmission automatique par variateur et courroie
Puissance 40 ch. (28,11 kW) à 7 500 tr/min, couple 4,3 daN.m à 5 000 tr/min

Partie cycle : cadre double berceau tubulaire en acier, parallélogramme avant articulé et 1 ressort par roue, double amortisseur AR, freins AV 1 disque dima. 240 mm par roue / étriers simple piston - AR 1 disque diamètre 240 mm / étrier double pistons, pneus AV 120/70 x 12 - AR 140/70 x 14

Gabarit : hauteur de selle 790 mm, empattement 1 550 mm, réservoir 12 litres (réserve 1,8 litres), poids à sec 238 kg / env. 258 kg tous pleins faits

Performances : vitesse

__________
Cliquez pour connaître nos
avatar
Olivier78
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21093
Age : 42
Localisation : à côté de chez Pitoux
Machine : de retour au scoot à essence, pfffff la loose j'avais pas prévu de payer l'essence si chère .....................

http://www.scoot-mania.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par Gib le Jeu 1 Nov - 10:48

lol a essayer au plus tôt

Gib
Maniac+
Maniac+

Nombre de messages : 4477
Age : 61
Machine : un tmax original factory

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par mrictdi le Jeu 1 Nov - 10:56

Moi il me tente pas ce tripède....peur de perdre les sensations d'un deux roues dans les virages avec....
avatar
mrictdi
Maniac+++
Maniac+++

Nombre de messages : 15055
Age : 38
Localisation : Neuilly en Seine Saint Denis 93340
Machine : KTM 990 SMT

http://ktmmania.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par Olivier78 le Jeu 1 Nov - 10:57

il me plait bcp ce scooter

__________
Cliquez pour connaître nos
avatar
Olivier78
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21093
Age : 42
Localisation : à côté de chez Pitoux
Machine : de retour au scoot à essence, pfffff la loose j'avais pas prévu de payer l'essence si chère .....................

http://www.scoot-mania.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par mrictdi le Jeu 1 Nov - 11:07

Esthétiquement parlant, je le trouve pas mal....Mis alors ces 3 roues, ben ça me coupe tout......
avatar
mrictdi
Maniac+++
Maniac+++

Nombre de messages : 15055
Age : 38
Localisation : Neuilly en Seine Saint Denis 93340
Machine : KTM 990 SMT

http://ktmmania.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par Sasha le Jeu 1 Nov - 22:35

J' ai envie de l' essayer, j' avais essayer un 125 a 3 roues...Et j' aimerai bien avoir le même truc avec un moteur de 500...
avatar
Sasha
VIP
VIP

Nombre de messages : 3687
Age : 35
Localisation : Ajaccio
Machine : Tmax 530

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par Filou56 le Ven 16 Nov - 1:56

Je suis Amoureux , je l'AIme ..................

Whaouhhhhhhhh et les angles de OUF , le passage en courbe trop top .
Bon la vitesse de pointe c'est 145 km/hrs , un gros mono .
Putain .......... faux que je me calme
avatar
Filou56
VIP
VIP

Nombre de messages : 1977
Age : 62
Localisation : Liège -B-
Machine : Audi A3 , automatique ( encore une leçon du scoot ) avec parquage automatique ( c'est mon côté pourri)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par Gib le Ven 16 Nov - 6:29

faut faire un essai pour voir lol mais ca a l air sympa

Gib
Maniac+
Maniac+

Nombre de messages : 4477
Age : 61
Machine : un tmax original factory

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par sowhat! le Sam 17 Nov - 18:19

Deja le 125 est sympa bien que light mais alors le 500...y doit chier dans le ventilo celui la:petaulit:
avatar
sowhat!
Jeune maniac
Jeune maniac

Nombre de messages : 819
Age : 42
Localisation : bxl on the beach
Machine : black max 007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par Filou56 le Sam 17 Nov - 19:40

sowhat! a écrit:Deja le 125 est sympa bien que light mais alors le 500...y doit chier dans le ventilo celui la:petaulit:

Ce serai bien que quelqu'un l'essaye !

J'essaye de trouver tout ce qui s'en dit et après avoir parler avec un conc ... bof quoi

- Déja entretien tous les 5000 kms
- Résevoir de 12 litres
- consomation 7 litres
- pas de protection au vent au dessus de 110
- aucune protection à la pluie , l'eau relontant par les roues
- pour un soi-disant SUV tout terrain dès qu'il y a drache le moteur
crachotte , défaut des déparasiteur
- Giléra c'est pas le top de service après vente et quelques trucs qui énervent
- pour un motard , il parait que l'angle 40 ou 45 ° on y est vite ( j'ai jamais mesuré les angles que je prenais )

Mon amour est un peu refroidi .......

Le Tmax s'impose à nouveau
avatar
Filou56
VIP
VIP

Nombre de messages : 1977
Age : 62
Localisation : Liège -B-
Machine : Audi A3 , automatique ( encore une leçon du scoot ) avec parquage automatique ( c'est mon côté pourri)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par mrictdi le Sam 17 Nov - 22:56

- Réservoir de 12 litres ça calme direct.....
- Pas de protection au dessus de 110....je pense que tu peux y remédier en mettant une bulle plus grande sachant que celle d'origine est vraiment petite.
- Consommation de 7 litres....je pense que lss autres maxi scoot avoisinent eux aussi cette consommation.
- Aucune protection à la pluie...j'ai du mal à m'imaginer l'eau remontant le long des roues pour ensuite fnir sur toi....
- Gilera pas top service après vente.....et bien je pense que cela est vraiment relatif au concessionnaire que tu as...ça me fait penser à ma banque, j'en ai changé souvent pour suivre le même conseillé clientèle qui est au top. C'est ton conseillé qi fait la qualité de la banque et non le reste (à mon humble avis), et je pense que c'est la même chose pour les concessionnaires gilera.
- Angle de 40 et 45°...j'en parlais la dernière fois avec Olivier qui me disait que c'était énorme...donc ça ne devrait pas être un problème.

http://www.scooter-infos.com/photos-essai-1174-0-gilera-fuoco-500.html



Voila un avis récupérér sur un autre forum de quelqu'un en ayant acheté un....




Bonjour,

Mon Fuoco 500 rouge m'a été livré le 3 août à Bruxelles par LE conç Piaggio à Bruxelles et après un premier mois calme (400 km), je suis à près de 3.000 km en 2 mois et demi soit 1.000 km par mois.

Quelques avis rapides sur la bête:

1. Petits problèmes à la livraison: ajustement de la carrosserie du tablier avant, bouton des clignoteurs qui se détachait et ... guidon un chouïa de travers. Les petits détails ont été règlés très vite mais la direction n'a pu être réalignée qu'à l'entretien des 1.000 KM et il était temps car le chouïa grandissait. Et c'était la galère, avec le bras gauche tendu et le droit plié, je vous dis pas le déséquilibre en prenant des virages même légers. Bref cela m'a brisé le charme et induit un sentiment de méfiance envers le bestiau. Alors que la même machine essayée une semaine auparavant (450 km) était très saine. Numéro du lundi matin ou vendredi après-midi ? Autre détail: les fixations (vis?) des garde-boues avant ont rouillé (!) tout de suite mais mon ange de conç les a remplacées d'office...

2. Après rectification du guidon, différence énorme mais je ne suis pas encore arrivé à me sentir en confiance comme je l'étais avec mon Burgman 400. Certes, je me risque de plus en plus ou de mieux en mieux à prendre des virages autrement qu'au ralenti mais c'est quand même non seulement la prudence mais aussi la méfiance et surtout sur sol humide. Dans 10 jours, je suivrai un stage perfectionement niveau 1 à l'EPMA à Nivelles (j'ai déjà fait ceux d'initiation et de niveau 1 avec mon Burg) et j'espère me sentir plus à l'aise.

3. Grosse question : la consommation n'est pas triste : sur 2.815 km j'ai une moyenne de 5,64 (5,44 à 6,0 par plein, je note tous mes pleins). Pendant le rodage, j'étais vers 4,64 mais j'ignore combien le conç avait mis dans le réservoir à la livraison, donc il y a un biais, mais plus après 2 à 3.000 km. Mes trajets sont essentiellement les allers-retours quotidiens de Rixensart (près de Wavre en Brabant Wallon belge) à mon travail à Jambes (près de Namur) soit environ 90 km par jour, dont 75 sur autoroute aux alentours de 130 km/h compteur, ce qui me semble correspondre à 120 km/h réels (fantaisiste : un radar "préventif" m'a averti pour 50 quand mon compteur indiquait presque 60 !). De temps en temps, pour sauter un camion ou un lambin, je monte à 140 voire 150 (compteur !). Bref, je suis sur la réserve après 170 km et je n'ai pas pris le risque d'atteindre 200 km avec un plein (théoriquement 212 km avec 5,64).

4. Vitesse de pointe : en plat et sans vent, j'arrive tout juste à accrocher 150 km/h compteur. Gilera annonce une maxi de 142 à comparer avec les 160 annoncé pour le X9 doté du même moteur et même mécanique. Faut dire qu'avec le saute-vent riquiqui, je prends de face une pression hénaurme, j'ai vraiment le casque collé contre le front. Pour info, c'est un modulable (obligatoire avec mes lunettes) alors je vous dis pas le bruit que cela fait (pas de lecteur MP3 au-délà de 70-80 km/h. J'ai une tenue de moto classique, juste un peu flashy parce qu'elle est (était ?) fuchsia : je suis visible ! Depuis 2 semaines, je me suis ajouté une veste Helite fluo haune à airbag (Capricorne, je suis prudent et à 61 ans on n'est jamais assez prudent avec les caisseux distraits ou méprisants, comme celui de ce matin qui m'a brulé ma priorité de droite, d'où freinage presque debout : « Je ne freine pas pour un scooter, ce n'est même pas une moto ce broll ! » énonce ce grossier chauffard en gros 4x4).

La suite dans un prochain post ou un essai complet dans un nouveau sujet: Fuoco à la Belge ?

Bonne journée de Belgique !
__________________

Voici la suite ...

D'abord, par correction élémentaire, une correction après mon oubli dans le premier message : merci à tous les contributeurs, modérateurs, animateurs et motards pour leurs messages qui m'on informé et aidé au moment de choisir ma bécane. Ma (première) contribution me permet d'espérer les remercier concrètement ici.

Ensuite n'ayant pas trouvé une page ad hoc pour me présenter, me voici vite fait (vite dit!) : j'habite à Rixensart (B 1330) une riante commune du Brabant Wallon belge, près de Wavre. J'ai pour encore quelques semaines 61 ans, je fais encore 1m75 avant le tassement suite aux trépidations qui montent de ma machine, et je ne parviens que tout juste à rester en-dessous des 80 kg à sec, malgré mes efforts et à cause de ma gourmandise pour la vie et tous ses plaisirs, parmi lesquels une charmante et blonde épouse, pas trop fanatique de la moto, et 5 petits-enfants! J'ai (re)commencé à rouler en scooter en 2002 avec un Burg 400 (très/zeer/very content!) jusqu'en 2004 où par une nuit noire et pluvieuse, j'ai jeté d'une part mon Burg en dessous d'une Pigeot dont le chauffeur/ard avait entamé ex abrupto un demi-tour sur la chaussée à 10 m devant moi, et d'autre part moi-même sur la droite et le dos derrière la Pigeot, le casque passant à 10 cm du tuyau d'échappement de la Pigeot. Rien de grave mais mon épouse ne voulait plus m'entendre parler de reprendre un nouveau scooter. Car le Burg était réduit à l'état de pièces plus ou moins récupérables !
Cet été, après 3 ans, l'embellie s'annonçait dans l'esprit de mon épouse dont j'ai fait le siège dès la sortie du MP3, en attendant la sortie du 400. Comme celui-ci n'était pas livrable - du moins en Belgique et sauf 1 ou 2 rares exceptions - avant la mi-septembre, j'ai entretemps pu essayer fin juillet un Fuoco 500 emballant et très sain : feu vert de ma blonde.
A l'époque de ma commande je travaillais à Bruxelles comme informaticien consultant auprès de la CE. Donc navette de 25 à 30 km A/R avec les files et embouteillages de l'E411, le Fuoco était une bonne solution. Une semaine après la livraison, changement de mission vers Jambes près de Namur, soit 45-50 km par trajet et surtout sur autoroute assez peu chargée. Si j'avais su ... j'aurais plutôt choisi un SW400 (bicylindre, confort, coffre ...). D'autant que comme vous l'aurez peut-être deviné à la lecture de mon précédent message, je suis plutôt vraiment déçu par mon Fuoco. Pitêt 'ne machine du lindi matin ou du juste avant le WE, vendredi 16 heures ?

Bon la suite de mes avis très personnels et donc qui n’engagent que moi , en bref (re-vite dit !)

1. J'ai lu partout que ce Fuoco freine très bien et plus court. "Agageluf'da ?" (*). Les premières fois où j'ai freiné, précautionneusement vu que je ne connaissais pas encore le diable, j'ai senti TOUTES les roues se bloquer et il m'est arrivé de sentir la roue arrière partir sur le côté. Contrôlable mais surprenant ! Y'a pas photo avec mon Burg. En pratique, je ne freine plus jamais de la seule poignée gauche censée combiner les freinages avant et arrière, mais je dose avec les 2 poignées. Et quel est le demeuré ou l'ingénieur chez Piaggio qui a trouvé que l'ABS était superflu ?
Une anecdote : un jour, en arrivant près d'un rond-point près de l'accès à l'E411 à Bouge vers Bruxelles, dans la voie d'accès (Route de Hannut pour ceux qui conaissent) en légère pente mais sur un sol humide, à 30-40, j'ai freiné en dosant avec les 2 poignées, mais bernique ! les roues se sont bloquées et le sont restées même en relâchant les poignées. Pas pu infléchir ma direction. Heureusement, personne ne venait de la gauche au rond-point (priorité ou pas (**)) que j'ai traversé jusqu'à m’arêter sur le terre-plein central. Pas de dégâts mais grosse émotion. Alors les freins MP3, c'est du pipeau.

2. Cette machine fait un bruit désagréable (le pot du X9 ?) à tous régimes, elle est bruyante (dixit aussi ma blonde) et vibre. Rien à voir avec le Burg. Je sens toutes les irrégularités de la route, c'est très sec et ferme, malgré le réglage de la suspension arrière. Bref pas toujours confortable, et ma femme n'apprécie pas.

3. Surprenant : il y a de l'eau dans la veilleuse avant, et ce dès le début ; j'avais oublié de le signaler au conç aux 1.000 km. Par ailleurs, les ajustements de diverses pièces de carrosserie laissent à désirer.

4. Coffre ; j'ai dû lire un article où l'on expliquait que l'on pouvait y mettre 2 casques intégraux. Je suppose que ce scribouillard a dû faire un copier-coller d'un compte-rendu sur un X8 ou un MP3 250, je doute qu'il ait jamais ouvert le coffre du Fuoco, peut-être ne l'a-t-il jamais vu de près ! EN tous cas, une fois mon casque modulable casé, il ne reste de la place que pour de menus objets. Coofre vide, mon portable HP 15,4" dans sa mallette ad-hoc ne rentre pas, peut-être avec un sac-à-dos ? Donc je vais devoir faire la dépense d'un top case. Mais je ne suis pas chaud, avec l'impact aggravé sur la tenue de route, l'aérodynamique, la vitesse etc.
En plus, comme selon mon conç Gilera aurait conçu son produit pour les loisirs (pour faire du trial ? ou comme un quad ?) et ne s'attendait pas un tel engouement de la part des usagers "utilitaires". Résultat : aucun top case - et sa platine ! - n'est encore disponible …
Et en plus aucun vide-poche !

5. Aucune bulle n'est non plus disponible, malgré les promesses au moment de la vente de les avoir (le top et la bulle) pour la fin septembre : mon conç ment comme un vendeur de scooters italiens ! Le saute vent d'origine est riquiqui comme ridicule de chez raté, sauf peut-être pour ceux qui veulent frimer à 30 à l'heure devant les filles aux terrasses. (Qu'est-ce que j'ose dire, quand même!).
Bon, c'est tenable jusque vers 120, au-delà je me suis résolu à la position Harley, vous savez : les mains sur les poignées et le corps étendu le plus loin possible en arrière, comme dans un fauteuil de berline. Mais je dois me redresser pour surveiller mes arrières avec les rétroviseurs.
Comme en plus je roule par presque tous les temps, mon buste encaisse 30 kg d'eau (je ne suis pas de Marseille!) qui finissent par ruisseler sur mes pantalons. Alors vous voyez les embruns sales qui ruinent le fuchsia de ma veste et le fluo de mon gilet.

6. Dans un sujet de comparaison entre le SW400 et le burg400, d'aucuns reprochaient au Silver Wing son poids. 228 Kg ? Quand même 20 Kg de moins que le Fuoco - à vide ! Alors les manœuvres au ralenti, faut faire gaffe, surtout que le rayon de braquage est assez défavorable.
Une autre anecdote : moteur tournant encore, fourche bloquée, je fais reculer le diable vers son emplacement de rangement. Pour m'aider, j’avais mis ma main sur la selle. Je tourne par inadvertance un peu la poignée des gaz. Catastrophe: la fourche s'est débloquée, le témoin de présence sur la selle prenant la pression de ma main comme équivalente à celle d'un corps assis (même celui d'une mince et fine donzelle ?). Le Fuoco s'est penché et heureusement que le mur n'était pas loin, car vu mon grand âge et mes forces faiblissantes (ça c'est de la littérature !), je n'arrivais pas à retenir le quart de tonne.

7. Last but not least dans ce message : le blocage du parallélogramme de la supension avant à basse vitesse. Très beau sur papier mais je déconseille de brancher ce blocage avant l’immobilisation TOTALE du Fuoco, quitte à mettre un pied à terre juste le temps (2-3 secondes) que l’électronique réponde à l’injonction du bouton. Pourquoi ? Parce qu’en roulant encore, une des roues peut passer dans un petit creux ou une bosse dont le blocage tiendra compte et puis le Fuoco continue sa trajectoire sur un sol plat … et le Fuoco penche dans la position des roues au moment du blocage. C’est parfois inattendu et heureusement je ne me suis pas encore f…u la g… par terre, j’ai pu nous rattraper à temps mon fougueux destrier et moi.
Ceci dit, avec l’expérience qui s’accumule et je l’espère les bénéfice de mon stage pour ce 28/10, j’espère retirer tout le plaisir de la tenue de route améliorée. Peut-être que je place la barre trop haut : dernièrement je me suis surpris à tourner à l’intérieur de courbes serrées (à gauche) plus rapidement (et plus penché) qu’un motard ou une voiture à ma droite. Qui vivra verra ! Et que mon airbag me préserve si je pousse trop loin et que je conserve le respect pour la mère de la porcelaine.

Merci à ceux qui auront eu le courage ou la patience de me lire jusqu’ici et encore plus à ceux qui réagiront. J’aurai peut-être encore l’une ou l’autre chose à dire mais que l’on ne se meprenne pas : j’ai l’esprit et l’écrit critiques (***) certes mais le Fuoco m’a déjà et aussi réservé des moments de pur plaisir. Et comme quasi tous les articles à son propos étaient louangeurs bien que souvent avec peu d’expériences, j’ai pensé utile de faire part d’aspects moins agréables. Et la plupart des motards n’aiment pas de dire du mal de leur monture et je les comprends.

Bonne route,

(*) en vieux flamand louvaniste : "En gij gelooft dat ?" Et cela, tu vas le croire, non peut-être ? (comme on dit à Bruxelles ...
(**) Ici,la plupart des ronds-points sont prioritaires : ceux qui y tournent et en sortent ont priorité sur ceux qui veulent y rentrer. Sinon la priorité de droite est ici généralisée (et absolue depuis peu).
(***) comme informaticien, j’ai fait beaucoup de métiers comme chef de projet, développeur, formateur, etc. Actuellement, le mieux que j’aie trouvé est d’être analyste pour tester les applications anaalysée et développées par mes collègues. D’où mon esprit peut-être encore plus critique que d’habitude. ;-)
avatar
mrictdi
Maniac+++
Maniac+++

Nombre de messages : 15055
Age : 38
Localisation : Neuilly en Seine Saint Denis 93340
Machine : KTM 990 SMT

http://ktmmania.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par mrictdi le Sam 17 Nov - 22:56

__________________


Et la suite
Bonjour,
Merci à tous pour vos commentaires et en particulier à Ghost83 qui a corrigé mon idée fausse sur le freinage combiné. Eh oui!, ni le Fuoco ni les MP3 ne l'ont. Mon idée fausse est probablement héritée de mon Burgman 400.
Bon, j'ai appris à doser des 2 poignées, cela va de mieux en mieux.
A propos de la capacité du coffre, alors que je mets mon modulable sans difficulté sur le Fuoco, je n'ai pas réussi à le faire rentrer dans le coffre du MP3/400 même avec l'aide du concessionnaire ! Donc le top-case est indispensable ! Alors. MM Gilera & Piaggio, c'est seulement pour le Fuoco que l'aspect "utilisateurs utilitaires" a été négligé ?
Autre info: j'ai fait quelques trajets, 1 plein = 173 km, à allure soutenue aux alentours des 150 Km/h compteur et la consommation est passée à 6,46 l. Sinon ma moyenne sur 3.350 km fait 5,7 l.
Mon achat du Fuoco avait été précédé d'une réflexion pour le MP3/400, mais j'ai été séduit par le look de mon Fuoco rouge (et par sa disponibilité rapide). En relisant des essais, je constate que la vitesse maximale annoncée pour le Fuoco de près de 39 CV est de 142 km/h soit la même vitesse que le MP3/400 qui n'a "que" 34 CV. Fuoco pénalisé par son manque d'aérodynamisme - au profit du look esbrouffeur ?
A+ pour la suite dès que possible et bonnes routes.






Voila de quoi rajouter de l'eau à ton moulin
avatar
mrictdi
Maniac+++
Maniac+++

Nombre de messages : 15055
Age : 38
Localisation : Neuilly en Seine Saint Denis 93340
Machine : KTM 990 SMT

http://ktmmania.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par Filou56 le Dim 18 Nov - 1:49

mrictdi a écrit:

Voila de quoi rajouter de l'eau à ton moulin

J'aime quand tu es instructif , de plus ça apporte certaines précisions sur le Fuoco .
avatar
Filou56
VIP
VIP

Nombre de messages : 1977
Age : 62
Localisation : Liège -B-
Machine : Audi A3 , automatique ( encore une leçon du scoot ) avec parquage automatique ( c'est mon côté pourri)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par Gib le Dim 18 Nov - 2:46

lol

Gib
Maniac+
Maniac+

Nombre de messages : 4477
Age : 61
Machine : un tmax original factory

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par steve le Dim 18 Nov - 23:46

Très intéressant ce CR!!!
Bien écrit et instructif!!!
Perso j'ai seulement eu besoin d'un essai de 20km pour me rendre compte que ce 500 Fuoco était une vrai merde dans tous les domaines lol
avatar
steve
@Maniac
@Maniac

Nombre de messages : 2847
Age : 56
Localisation : Gagny
Machine : DN01

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par Olivier78 le Dim 6 Jan - 12:23


__________
Cliquez pour connaître nos
avatar
Olivier78
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21093
Age : 42
Localisation : à côté de chez Pitoux
Machine : de retour au scoot à essence, pfffff la loose j'avais pas prévu de payer l'essence si chère .....................

http://www.scoot-mania.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par Olivier78 le Lun 7 Jan - 11:23


__________
Cliquez pour connaître nos
avatar
Olivier78
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21093
Age : 42
Localisation : à côté de chez Pitoux
Machine : de retour au scoot à essence, pfffff la loose j'avais pas prévu de payer l'essence si chère .....................

http://www.scoot-mania.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par Olivier78 le Lun 7 Jan - 11:29


__________
Cliquez pour connaître nos
avatar
Olivier78
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21093
Age : 42
Localisation : à côté de chez Pitoux
Machine : de retour au scoot à essence, pfffff la loose j'avais pas prévu de payer l'essence si chère .....................

http://www.scoot-mania.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par Filou56 le Mar 8 Jan - 2:06

avatar
Filou56
VIP
VIP

Nombre de messages : 1977
Age : 62
Localisation : Liège -B-
Machine : Audi A3 , automatique ( encore une leçon du scoot ) avec parquage automatique ( c'est mon côté pourri)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par mrictdi le Mar 8 Jan - 3:13

En TT ça à l'air d'accrocher lol
avatar
mrictdi
Maniac+++
Maniac+++

Nombre de messages : 15055
Age : 38
Localisation : Neuilly en Seine Saint Denis 93340
Machine : KTM 990 SMT

http://ktmmania.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par DIABLO le Mar 8 Jan - 3:20

Magnifique ! attendez le 800 !!

DIABLO
VIP
VIP

Nombre de messages : 5336
Age : 48
Localisation : NE
Machine : TRIUMPH THRUXTON R 1200 CAFÉ RACER 2016 avec kit racing
TRIUMPH TIGER EXPLORER 1200 XCA FULL OPTION



Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par Filou56 le Mar 8 Jan - 10:48

DIABLO a écrit:Magnifique ! attendez le 800 !!


Il a des infos sérieuse là-dessus :frappe: ou alors c'est de l'intox .


Ce serait un truc monstrueux :dialbe: et ça pourrait bien me plaire .
avatar
Filou56
VIP
VIP

Nombre de messages : 1977
Age : 62
Localisation : Liège -B-
Machine : Audi A3 , automatique ( encore une leçon du scoot ) avec parquage automatique ( c'est mon côté pourri)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par mrictdi le Mar 8 Jan - 10:51

BigPhilou a écrit:
DIABLO a écrit:Magnifique ! attendez le 800 !!


Il a des infos sérieuse là-dessus :frappe: ou alors c'est de l'intox .


Ce serait un truc monstrueux :dialbe: et ça pourrait bien me plaire .

Ca changera rien sur le fait que ta femme ne veut pas que tu rachètes un scoot ptdr ptdr ptdr ptdr
avatar
mrictdi
Maniac+++
Maniac+++

Nombre de messages : 15055
Age : 38
Localisation : Neuilly en Seine Saint Denis 93340
Machine : KTM 990 SMT

http://ktmmania.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par Olivier78 le Mar 8 Jan - 11:05

popopoopopo bigou phil


la claque

__________
Cliquez pour connaître nos
avatar
Olivier78
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21093
Age : 42
Localisation : à côté de chez Pitoux
Machine : de retour au scoot à essence, pfffff la loose j'avais pas prévu de payer l'essence si chère .....................

http://www.scoot-mania.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par Filou56 le Mar 8 Jan - 11:21

lol lol lol

J'attaque différemment mais elle n'est plus aussi négative depuis que le juge m'a dit 500€ et 8 jours sans permis mon brave vomi .



J'ai pas dit mon dernier mot !!!
avatar
Filou56
VIP
VIP

Nombre de messages : 1977
Age : 62
Localisation : Liège -B-
Machine : Audi A3 , automatique ( encore une leçon du scoot ) avec parquage automatique ( c'est mon côté pourri)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essais 500 Fuoco

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum